Tokyo : Ryogoku, notre quartier (Les Roses ou Les Sumos ?)

Les 2 premiers jours à Tokyo nous restons dans notre quartier (Ryogoku) pour nous reposer un peu et prendre nos repères. Tout est calme et ça c’est un bon point pour notre sommeil, mais assez impersonnel comme dans la plupart des grandes villes.

Starsky et Hutch au Japon ?

Nous sommes au cœur de la culture japonaise traditionnelle avec le Ryōgoku Kokugikan Sumo Stadium (両国国技館).  Sauf qu’aujourd’hui la folie du rose envahit les gens du quartier  

Au fast food voisin du stade, personne ne communique …

Devant le stade les gens attendent pour une compétition de sumo ? Non !

En réalité ils attendent un concert d’un groupe de jeunes japonaises à la mode. Avec le son :

Certains en pleurent de joie !

Tous les fans ont quitté leur chemise blanche quotidienne (mais pas leur smartphone adoré) pour s’habiller en rose !!!

Et assister (le téléphone à la main) au concert de leur jeune idole dans le style écolière de AKB48

Jeunes et moins jeunes. ça pourrait paraître un peu malsain mais c’est typique de la culture japonaise moderne occidentalisée

Pas trop notre truc

Sauf peut-être au second degré

Nous nous faufilons jusqu’à l’arrière du stade pour éviter cette foule étrange et mieux étudier la culture traditionnelle des Sumo

Les champions s’entrainnent pour un grand tournoi mais malheureusement pas de compétition prévue dans les jours qui viennent. 

Nous sommes un peu déçus car assister à une rencontre de ce sport où s’affrontent des « dieux vivants » doit être inoubliable

Même pas peur !

Nous en profitons pour visiter le petit musée du Ryōgoku Kokugikan Sumo Stadium (両国国技館)

ça plaît à nos trois terreurs

L’arène en argile des comabts Sumos

Un entrainement pour Legoglück ?

Maintenant direction le Musée d’Edo !

Une réflexion sur « Tokyo : Ryogoku, notre quartier (Les Roses ou Les Sumos ?) »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.