La Ruta Puuc : Sayil et son palais rose

12 avril 2018 : après Labna et Kabah, nous nous mettons en route direction le site de Sayil.

Le parking est désert. Personne à la guitoune du gardien non plus. On est encore une fois seuls au monde.

Sayil, située dans une vallée, a été créée  au XIIIe siècle. Il s’agissait d’une cité secondaire de 10 000 habitants, sous l’hégémonie d’Uxmal. L‘irrigation des terres agricoles se faisait par un astucieux système de chtulunes (citernes) indispensables dans une région au sous-sol poreux et dépourvue de cours d’eau.

Une magnifique stèle se dresse à l’entrée

Sayil a commencé à décroitre vers l’an 950 après JC.  et a été abandonnée 50 ans plus tard suivant un modèle de déclin rapide, caractéristique de la région de Puuc. 

Le site est encore plus sauvage que tous les autres de la Ruta Puuc et nous marchons ici en pleine jungle.

Rapidement au milieu des arbres se dresse devant nous un énorme bâtiment à moitié enseveli sous la terre et la végétation

Et si on en faisait le tour ?

De l’autre côté on découvre son énorme façade restaurée : El Palacio (Norte), de couleur rose. Colossal !!!

Encore un monument improbable en pleine jungle!

Ce palais long de 85 m et est construit sur une plate-forme à double terrasse, ce qui donne l’impression que le bâtiment a trois étages. 

Ses 90 pièces  pouvaient loger 350 personnes ,alimentées en eau par 8 chtulunes

Les Glücks seuls au monde

En vidéo :

On emprunte un sacbe à travers la forêt, qui nous amène à un bâtiment en ruine appelé El Mirador , un temple pyramidal semi-dégagé sur un fronton à claires-voies

Et on tombe nez à nez avec le phallique dieu de la fertilité  Yum Keep,  de forte constitution 😉

Sur le chemin du Palacio on remarque ces arbres qui nous envoient de la neige.

Ces flocons qui tombe sur nous : c’est du coton !!!

Le cotonnier est utilisé par les amérindiens depuis 7000 ans

Malheureusement, il faut qu’on quitte les lieux. On n’aura pas le temps de visiter le site de Xlapak car il nous reste encore pas mal de route pour atteindre notre destination du soir : la ville de Campèche

Une réflexion sur « La Ruta Puuc : Sayil et son palais rose »

  1. Alex-lex prévoyant,apporte de l’eau dans les chtulunes du palais…c’est peut-être peu, mais c’est pour le souvenir…😋

    Impressionnant cet édifice ! et cette surprenante couleur rose!
    Les flocons de coton eux aussi sont inattendus…
    Quant-à Yum jeep,le mot impressionnant est faible! Les diablotins ont dû bien se marrer!😀
    C’est quand même chouette d’avoir vu tout ça!Bravo les Glücks!Et Bamos! La route est là 😋🎶😺

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.