Ile Miyajima et baie d’Hiroshima

Du centre d’Hiroshima, on prend le tramway 1 jusqu’à la gare puis le train JR jusqu’à la gare de Miyajimaguji

Les enfants saturent du train

Mais ils sont heureux de revoir la mer et prendre le ferry jusque l’île Miyajima. 

Un peu tristoune sous la grisaille mais les enfants ont adoré les 10 minutes de traversée sur cette mer (un peu polluée) au milieu des parcs à huîtres.

Le torii géant flottant est l’attraction de l’île

Des cerfs un peu apprivoisés nous y attendent. Beaucoup de touristes et de boutiques de souvenirs mais le lieu est agréable au bord de l’eau avec cette magnifique montagne sauvage. Sur cette île sacrée il est interdit de naître ou de mourir.

Les huîtres sont la spécialité locale. D’ailleurs, elles sont plastifiées en vitrine elles aussi

Un gardien de luxe

Le repaire des jeunes japonais branchés ?

Malheureusement tous les animaux ne sont pas bien traités comme les cerfs. Ce petit singe est martyrisé par cette mégère juste pour faire le foire et gagner de l’argent. Elle n’hésite pas à le frapper et l’étrangler quand il refuse de faire le tour qu’elle demande. Ecoeurant.

Devant le temple, un jeune couple se fait photographier

et la belle-mère vient mettre son grain de sel et engueule le photographe. Elle n’a pas l’air commode

Arbre millénaire ou ce qu’il en reste

C’est l’heure de se mettre à table

Huitres frites

ou bouillies

et bière un peu trop sucrée

Une petite glace wasabi ??? on n’a pas tenté de savoir

N’est ce pas Mater ?

Nos aventures en vidéo :


On ressort sous une pluie battante et on court jusqu’au ferry. Puis train jusqu’à la gare d’Hiroshima

Stop au centre commercial pour acheter quelques jouets (légers pour nos sacs de tourdumondistes)

Dans le hall du centre commercial un pépé pousse la chansonnette devant la foule en délire….  euh non en fait

avec le son :

Le soir nous découvrons par hasard un super restau fréquenté par des locaux. On n’y parle pas un mot en dehors de japonais. On galère un peu. On se pose des questions. Mais nos voisins de table nous voyant en détresse, nous aident à choisir et nous font même goûter leur plat.
Les clients parlent fort, rigolent, fument et sont habillés de manière non conventionnle. Les plats sont commandés sur tablette. On goutera un peu de tout. Ça arrive tout chaud et c’est finement préparé au fur et mesure. Les enfants repartent même avec des jouets.

Nous rentrons dans notre studio crasseux. Et nous rangeons les gunpla fraichement montés dans nos sacs car nous quittons bientôt le Japon

On quitte notre appartement le dos cassé à force de dormir par terre sans matelas. On est fatigués pour prendre le train shinkansen direction Kyoto

Un petit souci avec la machine ?

ben oui là c’est mal barré !

changement de train à Shine-kobe… des gens pique-niquent sous la gare

2 réflexions sur « Ile Miyajima et baie d’Hiroshima »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.