Vol de El Calafate à Buenos Aires

El Calafate (Argentine) : après le repas de midi nous quittons l’appartement. Notre taxi arrive avec 15 minutes de retard et se permet encore de râler parce  que nous sommes 2 adultes et 3 enfants !!!
Glück : « No es un problemo ;  vamos cavallero ! » et comme on dit ici pas avec « el coche »(on n’est plus au temps des carrosses) mais avec « el auto »

On rencontre dans l’aéroport une famille française très sympa: David et ses parents.

Sur le grand planisphère, Alex explique à David notre itinéraire de Tour du Monde depuis le 9 juillet 2017 jusqu’à aujourd’hui. Pour le futur, après Buenos Aires, on ne sait pas encore !

Après les formalités de vol, on décide de prendre un verre ensemble. Ils sont venus voir leur sœur / fille qui vit et tient un hôtel-boutique à Buenos Aires (San Thelmo) et vient d’avoir un bébé. Les parents ont un super contact avec nos 2 petits diables qui les envahissent bien 😉

Ils nous donnent plein d’info sympa pour visiter Buenos Aires et nous conseillent d’aller en Uruguay en bateau à partir de Buenos Aires. Pourquoi pas ? Carlos nous en avait également parlé !

Et chose étonnante, ils connaissent Mouvaux et Loches !

Notre avion aura du retard (une heure). Pas grave ! Enfin, sauf que notre hôte de Buenos Aires semble tenir à ce qu ‘on ne soit pas en retard, elle ne loge pas sur place…

C’est cet avion là : un aerolinas (ça change du latam qui lui aussi ,est souvent en retard !?)

Et c’est parti : on survole el Lago Argentino et El Calafate avec les Andes de Patagonie au fond

aux sommets enneigés

Puis les plaines desertiques et leurs rivières sinueuses

La pampa rocailleuse

les grands lacs multicolores

puis quelques petits lacs

Après avoir longé les Andes, on survole les zones desertes, avec ici une oasis autour de la rivière et du canyon

On se demande si on ne survole pas la planète Mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur « Vol de El Calafate à Buenos Aires »

  1. El chauffeur del taxi n’imaginait quand même pas laisser les tchipitinos sur le carreau! Non,mais! No est bene!
    Belles prises de vues de l’avion. Pour Mars, no le sais. J’ai déjà bien du mal à découvrir un tout petit coin autour de mon jardin… (heureusement que ma petite tribu m’emmene à la découverte d’horizons lointains…!)😀
    Une belle rencontre, encore. Mouvaux et Loches connus! Au fond, rien de surprenant .Des Français qui voyagent.😀
    Nous vous embrassons très fort. Bisous,câlins à nos 3 ours .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.