Galápagos : la navigation c’est le pied !!! De Isla Isabela à Isla San Cristobal

Puerto Villamil, 17 mars 2018. Lever 5 h00, on se sort du lit rapido… le taxi nous attend à 5h15.
Gros stress car on ne retrouve plus le reflex. Glück l’a laissé sur la terrasse dehors hier soir. Heureusement Jackson notre hôte nous l’a mis de côté.

Jackson et sa femme se sont levés pour nous accompagner à la muelle (le quai). Ils nous portent les sacs, nous aident pour les enfants, nous font passer en priorité les files d’attente et nous mettent dans le bateau : ils sont incroyables ! on a eu beaucoup de chance de les avoir pour hôtes

Le jour se lève à peine quand nous démarrons à bord de notre petit bateau un peu spartiate

On y retrouve les 2 françaises qui étaient sur le bateau aller, Karine et Sandrine. On discute pas mal. On sympathise ; elles sont adorables : bienveillantes, respectueuses, de grandes qualités humaines. On pressent -et cela se confirmera par la suite – que c’est le début d’une autre belle et importante rencontre de notre voyage. Elles vont aussi à San Cristobal cet après midi ! Mais pas par le même bateau que nous….

Le trajet est un peu houleux avec quelques bonnes vagues. L’équipage fait même un stop lorsque Loïc a envie de faire pipi pour qu’il ne soit pas projeté sur les murs de los baños.

On arrive tôt (7h45) à Isla Santa Cruz. Le trajet était plus court qu’à l’aller (2h00).

Dans le port de Puerto Ayora, les otaries ont pris possession de certaines embarcations !!!!

Comme il fait déjà très chaud, nous nous mettons à l’abri du soleil dans un bar où on dégustera un délicieux et rafraichissant jus de mûre

Nos serveurs sont un jeune couple de belges bruxellois qui travaillent  pour financer leur voyage au long cours. Ils viennent de traverser le Pérou et la Bolivie et comptent remonter en Colombie. On papote, on partage nos expériences

Puis on part à la recherche d’une chambre pour nos 2 dernières nuits à Santa Cruz.

Ensuite, on va voir avec l’agence de taxi-boat pour organiser nos dernières excursions aux Galápagos sur les conseils de Karine et Sandrine.

On espérait pouvoir visiter Santa Fe,  mais c’est complet. Une autre option pour voir les iguanes terrestres  et les frégates serait de visiter Isla Seymour. ça nous tente bien, on signe. Ce sera dans 4 jours après avoir visité Isla San Cristobal.

En attendant notre 2e navigation du jour, on va laisser les enfant se défouler devant les quais de Puerto Ayora

14h00 : C’est la queue leu leu pour monter à bord de la panga. Les chinois ont des tenues spéciales pour se protéger du soleil 😉

ça y est la panga nous conduit vers notre bateau

Et c’est parti sur notre coque de noix. 90 km de navigation à toute vitesse direction Isla San Cristobal

On se met à l arrière car il fait étouffant dans le bateau. Dehors il n’y a pas d’ombre et en plein soleil ça tape! On se protège comme on peut.

Lolo ne perd pas le Nord 😉

A bord de notre barcasse ballottée par la houle, on croise quelques navires de croisière de luxe un peu plus stables

Les enfants sont KO

Après 2 autres heures de navigation (90 km), Puerto Baquerizo Moreno, la seule ville de l’île San Cristobal, est en vue

C’était une grosse journée de navigation

A l’arrivée, plein d’otaries au débarcadère, mais attention, ici les mâles sont agressifs et ils essaient de mordre. Ils sont énormes et ont de bonnes dents. 

Notre hostal est tout près mais on ne le savait pas, du coup, on se fait avoir par un taxi roublard qui nous fait faire le tour de cette petite ville avant de revenir quasiment au point de départ . Bon, c’est noté au retour on fera le trajet à pied

En video:

Une réflexion sur « Galápagos : la navigation c’est le pied !!! De Isla Isabela à Isla San Cristobal »

  1. Isla Isabela ressemble à un hippocampe (carte) et ma petite tribu s’est dėguisėe en touaregs!😀
    Mais ce n’est qu’un mirage. Vous naviguez bien , et vos sourires sont tellement beaux !
    Une longue balade …et les petites bobines s’endorment avant de se défouler joyeusement en bons acrobates qu’ils sont sur l’aire du port.
    À San Cristobal, l’otarie mâle est remarquable . (On pourrait faire des économies en les embauchant comme CRS!😀) ou comme capitaine de bateau…Mâle ou femelle.
    De bien belles images encore et c’est bien bon de bouger au même rythme que vous au fil de l’eau via la vidéo. Merci à vous deux !😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.