Valladolid et les Cenotes

3 avril 2018 : On a passé une très bonne nuit dans notre super petite maison. Par contre on a été réveillé au son du clairon…
On traîne un peu le matin  

Loïc est devenu un pro des LaQ : il nous offre les shuriken qu’il a fabriqués. Les bandits n’ont qu’à bien se tenir.

On en profite pour réserver les nuits suivantes et organiser nos retrouvailles avec la famille Baltzer en vadrouille. On a hâte de les revoir. Glück planifie aussi sa réintégration professionnelle à la Réunion

Il est temps de prendre l’air!

On se met en route pour les fameux cenotes. Et au passage on découvre nos voisins les joueurs de clairon au petit matin

On fait un petit stop histoire de se refaire des vêtements propres

Comme partout en Amérique Latine c’est familial et convivial. La lessive se négocie en pesos au poids de linge sale

 

Rapidement on arrive sur le site de  Dzitnup

On prend le billet combiné pour les 2 cenotes : Le cenote X’Keken et celui Samula.
Le lieu est un peu touristique avec un petit marché couvert à traverser pour accéder au premier cénote. Toutefois on y croisera surtout des familles mexicaines et très peu d’étrangers.

Dès qu’on arrive en haut de l’escalier qui y descend c’est beaucoup plus sauvage

Les enfants sont intrigués lors de la descente. On va se baigner dans une grotte ?. Loïc qui se souvient de Rio Secreto : « tu crois vraiment qu’il y a aussi de l’eau dans cette grotte ? « 

Alex :  » Ah oui je vois de l’eau ! Tu crois qu’on pourra s’y baigner ? »

Mais oui les gars !!!!!!

On arrive pile à la bonne heure car il est conseillé d y être le midi pour que le soleil soit à la verticale des puits de lumière et donne le meilleur rayon pour éclairer le cenote.

Cenote Xkeken nous voilà !

La lumière du soleil passe par un orifice naturel au plafond de cette énorme grotte

Alex n’en revient pas : on se croirait dans un épisode des cités d’or!

Des stalatites partout

Les énormes racines de la jungle au dessus de nos têtes forment des lianes qui viennent puiser l’eau

Il est temps de se mettre à l’eau

Plein de petits poissons autour de Dame Glück

Avec Victor on se met juste sous le puits de lumière

Victor « c’est magnifique! »

En video:

 

 

 

 

 

Allez on sort de l’eau car elle quand même un peu fraîche et c’est pas tout ça mais il y a une 2e cenote à explorer. Il nous semble inconcevable qu’il soit aussi exceptionnel.

On marche d’un cénote à l’autre en 10 minutes sur la terre des mayas

 

On descend l’escalier qui mène au Cenote Samula

Zut alors : encore un endroit exceptionnel crée par la nature !!!!!

On n’en revient pas

La cavité est encore plus grande avec un puits de lumière un peu plus large mais moins impressionnant

On descend sur une plate forme en bois un peu étroite pour se changer mais la mise à l’eau est magique

Ici la profondeur est plus importante et la baignade est surveillée (par un cavallero qui a ensuite entamé la conversation pendant des heures avec dame Glück… ah ces latinos!!! grrrr)

Des cordes ont été tendues à travers le cenote pour aider les baigneurs moins expérimentés.

En video:


 

 

 

 

 

Ce sont vraiment des endroits magiques et on y reste jusqu’en milieu d’après-midi car on n’a pas envie de se presser

Puis on va en voiture au centre ville de Valladolid trouver de quoi manger.

Cette petite ville a beaucoup de charme avec ses façades colorées. Loïc : « on dirait des glaces géantes! »

Comme il y des plots partout, un gars nous aide à nous garer près de la place quasi en face de la petite superette. On lui demande : « c’est autorisé de se garer ici ». Il nous assure que oui et que c’est gratis. Tant mieux! Gracias cavallero!  Mais une question germe en nous : « serions nous les futurs didons de la farce? »

On va sur la plaza et comme on crève la dalle. Hay que comer hasta pronto.

On rentre dans le premier resto qu’on trouve : Hotel Maria de la Luz

Et on a de la chance ils servent encore à 16h45!

ça fait du bien de se poser un peu

Legoglück : « Dodo Victor ! »

3 piments différents. Et ça déménage. Le rougail c’est du light à côté!

Alex raffole de la Horchata

Legoglück lui préfère la Dos Equiss!!!!

Poivrons farcis et frijoles (purée de haricots noirs avec oignon émincé et d’ail)

Pour Mme c’est Margarita

Et si on allait visiter l’église? 

El zocalo (parc principal de la place) est le lieu de rencontre des amoureux avec leurs sièges biplace en quinconce pour éviter les excès de zèle 😉

Les halles sont encore ouvertes en fin d’après-midi

La chocolaterie

avec le cacao du pays

À notre retour à la voiture… zut, une prune ! Avec un motif foireux en plus? On génerait le passage des piétons? Notre « amigo » a disparu bien évidemment.. On est bien décidés à ne pas la payer, jusqu’au moment où Alex lit le PV et demande si placa signifie plaque. On s’arrête et on se rend compte qu’il nous manque nos plaques et qu’on doit aller les rechercher au commissariat. Marie-Hélène et Didier nous avaient parlé du procédé douteux.

On y va donc directement. Le Glück fait du charme à l’employée qui finit par lui dire que si il paye en cash, c est moitié prix. Bon,  on en est de 25 euros mais au moins on récupère nos plaques.

On repart avec les plaques d’immatriculation à la main mais sans tournevis c’est pas très pratique. On a demande donc de l’aide aux  gars de la guitoune qui sont apparemment habitués.

On rentre à la maison se faire un bon petit repas

et nos aventures ne font pas perdre l’appétit à Mr Lolo!

En video :

 

 

 

Une réflexion sur « Valladolid et les Cenotes »

  1. C’est quand même fabuleux votre tour du monde! Quelle merveille ces cenotes! On a beaucoup de peine à imaginer le site réel,tant c’est surprenant. Et vos photos sont exceptionnelles!😊
    Bon,la prune des placards, ça c’est l’affaire de Nénette…bien menée !😋
    Que les enfants sont beaux !
    Merci encore pour ces voyages par procuration…😋

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.