Uxmal : le cri de l’oiseau et le ciel en colère sur la cité antique

10 avril 2018 : Après plusieurs heures de route, on s’éloigne de la ville de Merida. C’est la première fois que l’on traverse un paysage aussi urbain depuis qu’on a quitté Playa del Carmen. Progressivement on s’enfonce dans la campagne. On traverse de rares villages de plus en plus petits et de plus en plus éloignés les uns des autres. On arrive en fin de journée sur le site de Uxmal. Ici il n’y a pas d’habitants : juste un hôtel de luxe et son annexe perdus dans la jungle.

et de l’autre côté de la petite route l’entrée des fameuses ruines mayas.

A 19h30 on se met en route pour le son et lumière. On est à 2 pas des ruines de Uxmal (prononcez « Ouchmal »). Un chemin piéton joliment éclairé la nuit nous y mène.

La nuit tombe sur la Pyramide du Devin (Pirámide del Adivino).

Comme nous l’a conseillé Raphael, on tape dans nos mains : la pyramide nous répond en écho par un cri d’oiseau. C’est hallucinant !!!!

Un orage éclate au loin et s’approche en formant de magnifiques (et flippants) éclairs au dessus de nos têtes, éclairant les bâtiments de façon féerique.

En video :

On avance ensuite un peu plus loin pour s’installer dans ce que les espagnols ont appelé le Quadrilatère des Nonnes (Cuadrángulo de las Monjas) non pas parce qu’il y avait des religieuses mais parce que ça ressemble (de loin ) à un couvent. En fait c’était un palais.

Le site est splendide, probablement un des mieux conservés du Yucatan… mais malheureusement le spectacle projeté n’est pas particulièrement palpitant.

On apprend que les historiens ne savent en réalité pas grand chose de cette mystérieuse cité Maya. La région est restée longtemps peu peuplée car les cénotes y sont moins nombreux qu’ailleurs dans le Yucatan et l’eau est rare. La situation change au VIIIe siècle grâce à un progrès technique : la construction de chultuns, des citernes souterraines où l’on peut stocker l’eau a permis la naissance de cette ville antique. Malgré tout,elle ne sera habitée que pendant 150 ans. Encore une cité Maya mystérieusement abandonnée au Xe siècle bien avant l’arrivée des conquistadores : famine ? guerre ? personne ne sait. Son nom signifie « 3 fois construite », cité abandonnée

On revient à l’hôtel et on commence à avoir un sérieux petit creux. On va voir au resto un peu guindé sauf que Loïc nous y fait une grosse crise, on ne pourra donc  pas manger là :-(.

On prend alors la voiture : 20 bornes jusqu’au village le plus proche mais tous les resto aux alentours sont fermés, re  🙁

On revient sans rien, prêts à jeûner mais on finit par trouver une solution en commandant au bar 3 assiettes de frites qui seront livrées dans la chambre,  ça fera l’affaire. On n’est pas si mal ici en fait !!!

Le lendemain matin, au programme c’est visite de la cité de Uxmal (de jour cette fois). On connait le chemin à pied c’est à 5 minutes à peine.

On ne se lasse pas de claquer fort dans nos mains, pour que la Pyramide du Devin imite le cri d’un oiseau.

Décidément les enfants adorent visiter ces cités perdues mayas

Cette pyramide de 35 mètres mi ronde mi carrée est atypique. Elle contient au moins 5 temples exceptionnellement sculptés, décorés et colorés

On retourne au Quadrilatère des Nonnes (lieu du son et lumière d’hier)

Le site est très beau. On en a déjà vu une partie  mais c’est différent de jour  et on apprécie vraiment  beaucoup. En plus ce n’est pas bondé de touristes. On décide de prendre notre temps, la Ruta Puuc attendra le lendemain.

Le style puuc dont fait partie Uxmal est caractérisé par de longues façades comme ici : 120 mètres de long! ornées de mosaïques le plus souvent dédiées à Chaac, le dieu de la pluie. Partout des sculptures de serpents, d’oiseaux et autres animaux

Les mayas n’avaient pas découvert la clef de voûte ce qui explique la petite taille des portes et des pièces à l’intérieur des bâtiments.

L’édifice nord, le plus élevé, correspondrait au monde céleste ; l’édifice sud, le plus bas, à l’inframonde et les édifices est et ouest, construits à un niveau intermédiaire au monde du milieu, c’est-à-dire le monde terrestre

On traverse le terrain de jeu de balle inauguré par Chan Chak K’ak’nal-Ajaw en l’année 901 comme l’atteste une inscription.

Le but du jeu était de faire passer la balle de caoutchouc au travers des anneaux. La balle ne pouvait être touchée qu’avec les genoux, les coudes, les hanches ou les fesses mais ni avec les mains ni avec les pieds. Ce jeu aurait parfois pris un caractère rituel et il pouvait servir à des fins divinatoires ou pour résoudre des conflits ; la trajectoire de la balle était censée représenter la course du soleil et les anneaux  des extrémtés le levant et le couchant

Les terrains de jeu de balle ne manquent pas dans les villes de la région de Puuc. A Uxmal, seul celui la  a été trouvé. Son état, très détérioré, révèle deux parties qui composent les côtés du terrain et où étaient les anneaux par lesquels la balle devait être introduite. Ces anneaux ont été retrouvés au pied de ces structures.

Sa signification est liée au mouvement des étoiles et à la lutte de la lumière contre les ténèbres. Dans la zone maya, des histoires liées à ce jeu sont rassemblées dans le codex popol Vuh. Dans la culture maya le sens des jeux est lié à la vie et à la mort, selon leurs croyances de la religion dualiste avec le dieu Chaac représentant la fertilité et le dieu le Puch comme icône de la mort.

Vamos!

Attaquons l’ascension de la Grande Pyramide

Encore une vue à couper le souffle !

Nous voici devant Palais du Gouverneur (Palacio del Gobernador) reposant sur une énorme terrasse de trois étages, de 181 mètres sur 153. 

Video:

Un lieu  fascinant pour toute la famille!!!! Le Mexique est vraiment un pays plein de surprises

Sur le site, on trouve un petit snack où manger le midi, une aubaine. On se régale avec des plats de poulet et Alex goûte le « chaya maya » une boisson locale typique à base de plante

Pas mal du tout cette petite cerveza!

les écoliers sont en sortie éducative, sur les traces de leurs ancêtres

videos :

2 réflexions sur « Uxmal : le cri de l’oiseau et le ciel en colère sur la cité antique »

  1. Très instructif ce reportage riche en photos et en précisions historiques.
    J’aurais aimé entendre le »cri d’oiseau » de la pyramide !
    Les orages dont je n’ai pas habituellement peur m’auraient quand même secouée !
    Chouette « Ouchmal »!
    Chouette aussi d’avoir été surclassés!😀
    Je vois que Lolo s’est rabattu sur les fruits…non mais quoi,3 quignons de pain pour un petit ogre…ça ,non!😋🎶🍍

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.