De Palenque à Calakmul

Lundi 20 avril 2018. Palenque. Mexique

Hôtel Cañada International

On ne met pas de réveil ce matin. Il est nécessaire de récupérer après notre grand périple de 3 jours au Guatemala. On fait tranquillement nos préparatifs, et puis le blog.  Un bon petit déjeuner que Glück est allé acheter à l’Oxo du coin et c’est parti sauf que…

La polyurie-polydipsie de Loïc commence à franchement nous inquiéter. Alors on se décide à aller voir un médecin. C’est en ville et on nous annonce une heure d attente.

Dame Glück reste avec lui tandis que Glück rentre à l hôtel avec Alex et Victor.

Le jeune médecin mexicain est plutôt sympa. Il est bien consciencieux et passera bien 20 bonnes minutes avec nous. Il fait immédiatement un  dextro a 0,92 , ouf ! Pas de signe de diabète.
La consultation ne coûtera que 50 pesos, soit environ 2,5 euros ! Certes c’est une consultation publique mais quand même, il y a de grosses inégalité de salaires par rapport au secteur médical privé mexicain. Faut pas s’étonner que certains médecins ici travaillent aussi comme taximan la nuit pour gagner leur vie décemment. C’est fou quand on voit le prix de certaines autres prestations comme le tourisme local !

On rentre à pied à l’hôtel et au passage on s’achète un kilo de mangues à 20 pesos (1 euro!)

On rejoint Alex dans la piscine

Victor a un petit coup de pompe

Après s’être bien détendus, on va se faire un bon repas chez notre pote restaurateur allemand en face. Toujours aussi sympa, copieux et succulent.

Il est plus de 15h30 quand on se met en  route en direction d’Escarcega. 3 bonnes heures de route nous attendent.

On quitte l’Etat du Chiapas vers le Tabasco puis l’Etat du Campeche

Plein de topes et les 2 petits zozos sont durs. On en profite pour faire des activités scolaires avec Loïc. La vie est bien plus dure pour les enfants mexicains qui tiennent boutique avec leurs parents après l’école.

La majorité de la circulation ici : de gros camions

On longe des champs de palme à perte de vue

Le route est bonne mais la circulation est dense

On est au milieu de plein de camions de produits inflammables

un sombrero hombre ???

Changement d’Etat

Quelques villages. Et comme toujours au Mexique plein d’églises

Nous arrivons vers 19h00 à Escarcega notre ville étape

Notre hôtel (Global Express Hotel) style motel est juste ici derrière la pompe à essence. On en profite pour faire le plein. Glück « El Lléno, por favor ». Le pompiste : « Si señor ». Il met le remplissage automatique. Repart. Ok le réservoir est rempli. Sauf qu’une autre pompiste arrive et dit que ce n’est pas plein et remet une bonne dose pour quelques pesos de plus. Alors que je suis sur que c’était plein.  C’est une Arnaque à la pompe ! Bon on ne fera pas d’histoire. Mais sachez qu’ici si vous faites le plein mettez vous d’accord sur un prix fixe pour éviter ce genre de déconvenues.

La piscine est sympa sauf qu’il est déjà tard et ça caille trop pour faire un plouf. Pour la première fois depuis qu’on est au Mexique on aura une soirée fraiche!

On décide de sortir pour aller manger. On va retirer de l’argent puis au burger king. On préfère le drive plutôt que de laisser la voiture sur le parking car il y a des gamins qui s amusent à monter sur les voitures et pas mal de traînards

Alors on va ensuite faire un tour en voiture au centre ville pour retirer de l' »efectivo ». c’est soir de marché

Escarcega est une ville banale sans grand  intérêt mais les gens sont sympas (en dehors des pompistes et des voyous ;-))

On rentre à la chambre avec nos burgers sous l’œil du réceptionniste bodybuidé.  En dessert ce sera des mangues, puis dodo en zappant la douche !!!! What ? Les crados !

Après une bonne nuit de sommeil, on se lève un peu tôt car on a prévu d’aller visiter un site historique perdu au milieu de la jungle. Et pour ça il faudra au moins rouler pendant 8 heures sur la journée et marcher pas mal de temps dans la forêt.

On quitte la ville d’Escarcega

ça rime avec Coca Cola

Activités avec Loïc : les carottes adorent les ânes et ils mangent de l’herbe
😀
(c était des phrases à remettre dans l’ordre)

Et madame tortue : va aller en Amérique? Veut voir les poissons? A des cheveux ?
Lecture avec Victor de la BD de Moana

Encore quelques heures de route. A partir de Conhuas on va prendre une route isolée dans la jungle pour atteindre Calakmul eh eh eh !!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.