Transit à Lima (Pérou) entre l’Equateur et le Mexique

24 mars 2018 : Guayaquil. Il est un peu plus de 20h00 quand nous décollons. Nous quittons l’Equateur pour faire une nuit d’escale au Pérou (Lima) mais notre destination finale sera le Mexique.

Bon OK c’est pas logique : on part vers le sud alors que notre but (le Mexique) se situe plus au nord. Voilà les joies des correspondances aériennes!

Adios Guayaquil !!!!

Alex est épuisé par sa gastro mais heureusement il arrive à se reposer un peu pendant les 2 heures de vol.

Coucou le Pérou !

La descente de l’avion est épique

car les secours arrivent en catastrophe. PIN PON PIN !!!! Ils descendent de l’avion comme ils le peuvent avec un blessé sur une civière en direction d’une ambulance. 

Nous on monte dans un bus qui nous transporte sur le tarmac. On est suivi de près par les sirènes

Alex n’est vraiment pas en forme

Pas besoin de récupérer nos sacs à dos en soute (ils transiteront avec nous dans l’avion demain). On a reservé une nuit dans un hostel tout près d’ici car  on doit redécoller tôt.

A la sortie de l’aéroport, on se retrouve dans une foule dense. C’est la foire d’empoigne. On est tout de suite harcelés par les taximen et autres chauffeurs de bussette plus ou moins agréés.

On commence à négocier car ici ça semble être un sport. Même  les taxis officiels n’ont pas l’air pas super fiables. On montre l’adresse de l’hotel , ils gonflent « el precio » en disant « es muy lejos ». Mais samsung-android-google est là !!!! Et on leur montre sur notre plan de ville que notre hébergement est tout près… Ils nous regardent… bon c’est OK.  Ici la monnaie c’est pas le peso mais le sol. Sauf que le corniaud qui nous transporte arrive encore à se paumer (volontairement ? on le suspecte très fort…). On fait cette route dans les 2 sens en repassant devant l’aéroport :

Bizarre on passera aussi 2 fois devant le  Virgen del Carmen

En video :

 

 

Au bout de 15 minutes on s’approche de l’hôtel.

Désormais les rues sont désertes. Quelques bars ouverts avec des gars qui ressortent un peu éméchés sans plus. Le taximan nous dit que c’est un quartier qui craint et qu’on ne devrait pas dormir là, très rassurant !!!

Il insiste pour venir nous chercher demain matin à l’aube… sauf qu’il a pas l’air fiable et on aura notre avion à prendre…

On rentre un peu interloqué dans notre hostel car on tombe tout d’abord sur une porte close ; et oui, il faut sonner et se présenter pour avoir une chance que la clé se tourne dans la serrure . Et par bonheur on est accueilli par une mamie sympa. Elle est émue par nos 3 enfants

Elle nous aide à nous installer dans nos chambres. C’est très simple mais propre, calme , et on va pouvoir dormir 6 heures avant notre prochain vol.

Il est presque minuit… Alex dort déjà. Les 2 petits sont avec leur Maman dans la chambre voisine.

Lever 5h50 ça pique !!!

Comme par hasard le taxi réservé n’est pas à l’heure mais heureusement le gérant de l’hostel propose de nous emmener à l aéroport.

Nous on trouve que le quartier n’est vraiment pas craignos…

Le gérant de l’hostel connait un raccourci et en moins de 5 minutes on est à l’aéroport.  Non seulement il nous sauve la mise car sans taxi on aurait pu rater l’avion, mais en plus, il nous demande 4 fois moins (de soles) que le taxi pour le même trajet !

C’est quand même frustrant d’être au Pérou et de ne pas visiter le pays. Juste une nuit d’escale…

Mais on ne peut pas tout faire. On estime que Victor est encore trop petit pour voyager longtemps en haute altitude dans les Andes et l’Altiplano. Ce sera pour une autre fois. C’est le rêve de Mr Glück. On a quand même pu séjourner plusieurs semaines en altitude en Equateur alors que ce n’était pas prévu au départ ;-).

Legoglück est prêt pour le décollage

Nos troupes sont un peu fatiguées

Il est 9 heures quand on survole la ville de Lima

5h30 de vol et changement d’hémisphère

On approche de la côte mexicaine 🙂

Au total en 24 heures :

 

2 réflexions sur « Transit à Lima (Pérou) entre l’Equateur et le Mexique »

  1. Nuit express à Lima, sans colt…!😀
    La fatigue se lit sur les bobines des petits et des grands. Chauffeur de taxi soucieux de promener ses clients…Quelques heures de sommeil et avec la bonne volonté d’un voisin,ça repart.
    Alex-lex a retrouvé sa bonne mine et la petite tribu sa bonne humeur 😀
    A vous les nouveaux paysages, les précieuses rencontres…et voyage la pinta…des airs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.