Tulum

1er avril 2018 : Après la visite de Muyil, on se dirige vers le site archéologique de Tulum

Pas facile de se garer près des ruines. C’est dimanche et on n’est pas tout seul. Pas vraiment la même ambiance qu’à Muyil. Ici on sent la pression touristique.

Comme il est déjà tard on a un petit creux. Entonces vamos a comer! On mange donc tout près de l’entrée dans un petit snack un peu degueu, les frites sentent le poisson.
On attendra des plombes pour être servis.

Les affiches au mur sont purement décoratives puisqu’on nous sert d’emblée avec des pailles (popotes) sans nous demander notre avis 🙁

Par contre la bière locale est plutôt bonne !

Legoglück va tester le chewing-gum naturel avec les mexicains moustachus car ici, le Mayas mâchaient déjà cette pâte extraite d’un arbre qui pousse dans la jungle : le chicozapote.

On commence à faire la queue pour visiter le site mais une dame vient nous prévenir que ce n’est pas notre file, cette énorme queue est celle des locaux, qui eux ne paient pas en ce dimanche de Pâques

Les iguanes sont indifférents à la foule qui défilent sous leurs yeux

Le site est beau, sur une falaise dominant la mer, et bien préservé, mais vraiment beaucoup trop de monde.

Cette cité Maya a même conservé ses remparts

On est quand même bien ici.

Dommage aujourd’hui la plage au pied du site n’est pas accessible

Dans l’enceinte se trouve des temples comme celui-ci qui est dédié à Kukulcán (appelation Maya du dieu du vent). Aujourd’hui il souffle bien

Initialement la ville s’appelait Zama, ce qui signifie “face au lever de soleil”.

La ville à été construite au moment du déclin de l’empire Maya (entre 1250 et 1520 après JC)

Cette cité Maya était encore peuplée quand les conquistadores débarquèrent. Et ceux-ci furent ébahis et la comparèrent à Séville en Espagne

Ce bâtiment appelé « Le Château » était le plus grand édifice du site avec ses 2 temples qui à l’époque étaient colorés et contenaient de nombreuses statues et masques

Depuis quelques années les sargasses (algues brunes) ont aussi envahi le site comme tout le reste du littoral de la costa Maya

Tulum vue du ciel :

Et si on essayait de fuir la foule?

On pousse ensuite à pied jusqu’à la plage publique.

Pas moche mais aussi bourrée de monde et d’algues

On rebrousse chemin assez vite.

La courte route en voiture par le centre de la petite ville moderne de Tulum jusqu’à la pension réserve des surprises

 

et on rentre à la maison

Dame Glück « poussera » un peu FORT la grille qui sort de son rail car il n y a pas de butée.
Heureusement que nos serviables logeurs sont là pour nous aider à réparer les dégâts

Soirée détente pour tout le monde

2 réflexions sur « Tulum »

  1. C’est beau Tulum! Dommage qu’il y ait tant de monde! Et pas facile de fuir la foule ,même et presque surtout sur la plage…
    Très belles photos de notre petite tribu ! Alex-lex apprécie de se retrouver dans cette étape de votre périple !😊

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.