Isla Holbox y la dulce vida

Samedi 7 avril 2018 : 
Après 30 minutes de traversée en transbordador sur la Laguna Yalahau nous approchons du petit port de Isla Holbox avec nos compagnons : la famille Baltzer

Le nom Holbox (prononcez « Holbosh ») signifie, en maya yucatèque, « pieds poilus », et renvoie peut-être aux eaux de la lagune assombries par les plantes de la mangrove.

Ce petit pueblo de pécheurs au cœur de l’Área de Protección de Flora y Fauna Yum Balamcompte compte à peine 1200 habitants et quelques touristes.

Raphael est notre boussole

Ici pas de voitures afin de protéger l’environnement et prévenir l’ensablement des rues. Il y a seulement quelques voiturettes de golf. Mais pour nous ce sera à pied avec nos sacs à dos jusqu’à notre hostal !

Una musaraña (mégère) nous accueille : elle veut qu on porte des bracelets d’identification dans l’hostal pour éviter les fraudes… ça c’est rigolo…

On néglige donc le cerbère et on s’installe dans ce lieu paradisiaque

Les Baltzer vont déposer leurs affaires dans leur hôtel un peu plus loin et puis on se repose un peu

La famille Baltzer nous rejoint. On les fait rentrer incognito pour éviter de se faire choper par la taulière qui refoule les clients sans bracelets. C’était facile.

On se met à l’apéro-cuisine pendant que les enfants regardent un film

On découvre la bière Sol aromatisée tomate oignon, avec son goût de soupe🥣…. eerrrrkkkkk !!!!!

Ryme nous prépare un excellent plat tunisien: la ojja ; en faisant revenir des oignons et sauce tomate, on ajoute merguez puis des œufs, miam !!! On en profite pour se préparer une salade composée pour le pique nique du lendemain midi.

A table !!!!

Encore une excellente soirée avec nos amis!

On termine la soirée un peu tard et c’est tant mieux!

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil et un copieux petit déjeuner . on se met en route vers la plage

Il y a peu d’infrastructures hôtelières sur Isla Holbox

Un endroit sans voitures sans boîte de nuit et sans banque ? Pas mal !!!!

Le médecin du coin n’est pas débordé. Et zut pas de lavanderia ouverte aujourd’hui!

L’auditorium semi-sphérique a été construit après la grande inondation du cyclone Wilma en 2005.

On passe chercher Ryme, Raphaël, Thalie et Sohan à leur hôtel

Comme d’hab les loustics sont contents de se retrouver pour faire les fous

On repère ce petit bar : « El Encuentro ». Avec un nom pareil ça nous rappelle de bon souvenirs. C’est bien possible qu’on s’y arrête au retour

Notre but de la journée : la playa bien sûr! avec notre marmite de salade de pâtes 

Ici pas d’immeuble ni de grands hôtels. Juste quelques pensions et des bars paillotes de ci de là.

Le sable est si fin que sa texture presque argileuse donne à l’eau cette couleur verdâtre unique résultant du mélange des courants océaniques entre le golfe du Mexique et la mer de Caraïbes

L’eau est délicieuse,un peu laiteuse, des couleurs magnifiques . On se régale et on y passe toute la journée  à discuter, se baigner , jouer avec les enfants, pique niquer.

 

 

 

Un dimanche loin de la foule, juste quelques locaux et de rares touristes étrangers échappant au brouhaha de Cancún.

Alex et Thalie se font un décor avec paréo et pot de fleurs et essaient se faire financer 5 pesos la photo devant leur « appartement « , le début d’une cagnotte a voyages.
Évidemment, ça ne marche qu’avec leurs gentils parents!
Mais ils ont le sens du business et du trip les zoizillons !

En video :

Allez apéro-time!

On va à « El Encuentro » ce bar où on avait repéré ce matin. Un Happy Hour sympa : 100 pesos pour 2 cocktails !!! Arriba !

Margarita. La serveuse nous en amène une 2ème dès que nos verres sont vides, nous qui pensions prendre un daiquiri en 2ème verre . Qu importe, nous prendrons nos 2 margaritas…puis 2 daiquiris ! Avec ça, elle nous amène un guacamole, un des meilleurs qu’on ait mangé!

Les enfants s’amusent avec un jeu de construction

Et puis comme souvent ça part en cacahuète : c’est le grand chahut général. Ils courent dans tous les sens

Encore un très très bon moment pour les petits et les grands

On se promène dans le petit centre du village car Ryme a une idée en tête et notre petit doigt nous a dit que c’était une idée de génie

Mais d’abord, on mange sur le pouce

Hot dog / et pour Thalie et Alex marquesitas , une  curieuse spécialité locale :  crêpe nutella avec fromage râpé , c’est une spécialité vraiment très spéciale !!!! et pas au gout de tous 😀

Voici ce que Ryme a déniché en se renseignant :  une excursion nocturne pour aller voir des planctons luisants dans la mer.

Sur le Zocalo (place centrale) Raphaël nous négocie ça très dur, on sent qu’il a l’expérience… et il obtient le prix qu’il voulait soit 50% du prix annoncé !

L’idée c’est d’y aller en voiturette de golf avec chauffeur s’il vous plait

Et c’est parti pour une course effrénée dans les ruelles sablonneuses entre les 2 voiturettes

On arrive à la plage de Punta Coco tout à l’ouest de l’île.

Il est temps d’éteindre nos phares. On marche dans le noir total. ça intrigue les enfants… que va-t-il se passer ?
On aperçoit des ombres au loin : d’autres gens comme nous s’approchent de l’eau.

On trempe nos pieds dans la mer. A chacun de nos pas, l’eau se met à scintiller. Une myriade de petites étincelles bleutées. Inouï, magique !

En video :

 

Bon pas facile à prendre en photo !

Heureusement d’autres blogueurs ont réussi à transmettre leur témoignage

Ici une photo avec un long temps de pose

Une myriade de lumières brillantes dans l’eau : la bioluminescence des phytoplanctons. Ce phénomène a de nombreuses fonctions pour les ces petits animaux : attirer les partenaires sexuels, leurrer les proies, communiquer, etc.

C’est très chouette, ça nous plait beaucoup à tous. Un bon moment

Retour super tard dans notre petit nid…

Le lendemain : lundi 9 avril 2018

C’est l’anniversaire de Monsieur Loïc !!!!!!

Et il se la coule douce!

Nos amis Ryme, Raphael, Thalie et Sohan viennent fêter cet événement avec nous. Et ils ont même apporté un cadeau pour ce petit chenapan de Lolo

Un pistolet à eau !!!! il est aux anges.

On prend le petit déjeuner dans la cuisine commune tous ensemble

A midi on reprend nos sac à dos. Il temps de quitter ce petit coin de paradis pour tracer notre route. On croise la police (la seule voiture de l’île) et le camion de bière Corona (le seul camion de l’île)

En video :

 

 

On reprend le bateau de 13 heures

c’est la fiesta : un crooner nous fait un festival

Il est temps de se séparer. La famille Baltzer part à Cancun pour prendre l’avion demain en direction du Canada.
Nous on poursuit notre périple au Mexique direction Izamal la ville jaune.

On a du mal à se quitter mais on se retrouvera dans 2 mois à New York, trop bien !

les videos :

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur « Isla Holbox y la dulce vida »

  1. C’est en effet la belle et douce vie!…🍸🎂😺😋

    Nous la partagerions volontiers ! Vous Avez tous l’air épanouis!😋

    A l’exception de la crêpe chocolat fromage, je prends tout y compris la place dans le hamac avec Loïc!😄
    Allez,en route!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.