Même au paradis, la pollution pose problème

Les mexicains sont des gens extrêmement accueillants, avec un sens de la famille et de l’amitié assez incroyable. C’est une des caractéristiques que l’on a ressentie souvent dans les pays latinos et qu’on ne retrouve pas toujours ailleurs.

Le Mexique, avec ses paysages à couper le souffle et sa culture ancestrale, est pour nous un des plus bel endroit au monde.

Mais malheureusement, il y existe de nombreuses inégalités sociales avec un niveau de pauvreté important dans les régions reculées.

Et ici pas d’organisation de ramassage des ordures.

Voici par exemple le bureau en palapa du gardien de l’un des sites historiques maya de la Ruta Puuc. De nombreux détritus jonchent le sol tout autour.

Les gens manquent de moyens pour stocker et éliminer leurs déchets.

Un peu plus loin en direction de Palenque, la route passe sous une jolie arche

Mais si on regarde d’un peu plus près…

on voit sans avoir besoin de chercher bien loin des détritus le long de la route

C’est le même constat sur des kilomètres à travers la jungle

Quelques panneaux de fortunes fabriqués par les locaux essaient de sensibiliser et d’éduquer les indélicats de passage (et croyez nous les touristes ne sommes pas les derniers à mal se comporter ici).

Voilà entre autres  pourquoi l’eau du robinet n’est plus potable dans la région.

Il y a aussi des feux de forêt un peu partout

La fumée encercle parfois complètement les routes

Culture sur brûlis  ? Feu accidentel ou volontaire ?

Paysage désolé de forêts brûlées

En video :

Au milieu de cela notre voiture bipe : le niveau du réservoir d’essence de notre auto flirte avec le zéro.  Mapsme et Google Map nous indiquent une pompe à 30 km ça nous fait un crochet mais on y va, on n’a pas le choix.

Et quand on y arrive : rien, nada, que dalle… pas une station essence ici. Il faut donc qu’on rebrousse chemin vers le village le plus proche en direction de Campeche.

On est tous très tendus, aucune envie de tomber en panne sèche a milieu de nulle part ! Les enfants sont difficiles et notre patience diminue. On est à 2 doigts de la grosse dispute familiale. Et oui, ces moments là aussi font partie de l’aventure, car des problèmes apparemment simples peuvent avec la fatigue et la promiscuité permanente prendre parfois des proportions plus importantes que dans notre cadre de vie habituel.

Une réflexion sur « Même au paradis, la pollution pose problème »

  1. C’est important aussi de découvrir tout ce qui abîme ces si beaux sites. Les raisons sont très souvent les mêmes !
    Bon aussi de surmonter les moments difficiles et de reprendre la route pleins d’énergie. C’est ça aussi la force de notre petite tribu 😋 et ça c’est beaucoup plus rare !😋

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.