Campeche, la ville coloniale fortifiée

Jeudi 12 avril 2018 : Après une journée riche en émotions nous arrivons à Campeche un peu avant le coucher du soleil, vers 19h20.

Et Ryme nous a trouvé une adresse au petits oignons pour y séjourner en plein cœur de la vieille ville.

Après s’être installés, on ressort manger. Et on va très vite tomber sous le charme de cette ville (300 000 hab ?) qui ne devait être qu’une étape et dont on n’attendait pas vraiment grand chose!

Campeche est une cité coloniale dont le cœur est entouré de remparts depuis le XVIIe siècle pour se protéger des nombreux pirates des Caraïbes. Mais maintenant les pirates y roulent en Chevrolet Camaro Noire !

Sous la surveillance des policiers et leur géniale petite voiture électrique  Renault Twizy encore plus petite que la non moins géniale Renault Twingo !

Partout de vieilles églises et de vieux monastères

Et ici dans les bars de flibustier les cocktails sont explosifs !

En fait le cloître c’est aussi une salle de théâtre parfois ou l’inverse…

Partout des bâtiments de l’époque coloniale

L’école de danse est stylée

Es la hora para comer en la calle !!!

Fajitas y guacamol !

Une fois l’estomac contenté, rentrons à l’hôtel :

C’est la grande classe!!!

Le lendemain, copieux petit déjeuner

le dieu soleil brille sur notre hôtel le Francis Drake. Nom d’un fameux pirate qui pilla la ville dès le XVIe siècle.

Nous partons à pied à la découverte de la vieille ville, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En video

Glück passe devant chez son pote radiologue

De jolies églises

Victor tombe nez à nez avec l’Ex Templo de San José

L’intérieur très sobre, a été aménagé en marché artisanal ; Dame Gluck a un peu de mal avec le concept ….

On est mieux dehors !

C’est une jolie ville aux façades colorées aux tons pastels et bien rénovées, avec ses rues en damier

Les chocolatiers ne sont jamais loin de nous ici au Mexique 😉

Un bolide du siècle précédent…

et un bolide de ce siècle

Y-a-t-il de l’eau dans ton puits ?

La population mexicaine dans toute sa mixité

Un poster d’un lieu mythique perdu dans la jungle à la frontière du Guatemala : Calakmul

Aurons-nous un jour la chance de pouvoir y aller ?

Les remparts

Campeche constituait le port principal de la région pour les conquistadores avec notamment l’exportation de bois de Campeche (un petit arbuste dont la sève était utilisée en teinturerie : couleur rouge et noir), de cire, de miel, de tubercules et de sel.
Mais le monopole commercial imposé par l’Espagne à ses colonies a pour conséquence le développement la contrebande et de la piraterie.

« Ils me cassent les oreilles mes petits frères »

Plaza de la Independencia plutôt appelé Zocalo

Pauvres pigeons !

Catedral de Nuestra Señora de la Purísima Concepción

Au pied des remparts, une maquette de la vieille ville

Vamos a la playa ?

La mer est magnifique ici mais les raffineries au sud-ouest la polluent sans que personne n’ose s’opposer à la toute puissante Pemex.

Apero Tiempo !

On trouve encore un super resto

Y siesta al hotel

On ressort en fin de journée pour se balader un peu. Malheureusement la forteresse Baluarte de San Carlos vient de fermer !

L’ambiance est festive, il y a un concert de rue et la foule danse, on sent la population  pleine de joie de vivre.

Campeche la noche :

 

Le groupe brésilien met le feu dans la rue !

On passe acheter à l’Oxxo de quoi se faire un pique-nique à la chambre, Victor s’est endormi en route et il faut (encore) le porter. On grignote dans la chambre et on trie quelques photos avant de passer cette dernière nuit à Campeche


Une réflexion sur « Campeche, la ville coloniale fortifiée »

  1. Les diablotins s’éclatent avec leurs petits
    bobs rouges et beige pour Alex-lex, les couleurs, les marchés dans les lieux inattendus, les danses le soir dans Campêche la nuit : tout vit! Quelle animation !
    C’est un bonheur de vous voir dans ce foisonnement de vie😋🎶😺

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.