La campagne du Guatemala au Mexique

Jeudi 19 avril 2018 : Flores, Guatemala

Lever 5h30 ce matin. Notre chauffeur Ohzora arrive à notre hotel.

Il nous prend en charge pour les 4 heures de route dans la campagne du Guatemala jusqu’au village frontière.

Après la ville… la campagne à perte de vue avec quelques villages

On passe devant une quantité incroyable d’églises évangélistes

mais aussi à côté d’un avion de chasse

d’innombrables maisons colorées

de missions religieuses

de pick-up surchargés de bon matin

de panneaux publicitaires pour Pepsi et son ami Jesus

d’abuelos qui conduisent los niños à l’école

de temples adventistes

de bus jaunes

et d’autres églises pimpantes

de gisements de pétroles

qui fument à côté des prairies et des vaches

d’haciendas

de champs de palmes

de monts et de vaux

d’églises de los amigos

de travailleurs matinaux qui creusent à la pioche (ici pas de bulldozers)

le salaire moyen au Guatemala est de 300 USD par mois, ça fait réfléchir..

Partout des casas colorées

des tiendas

des mujeres qui font la lessives

la vie calme d’un autre temps

des palmiers

des déchetteries plus ou moins sauvages grrrrr

des niños a bicicleta

des taxyclomoteurs en attente

C’est l’heure de l’école

les églises sont souvent sommaires

C’est l’heure de l’école pour les enfants de ces  villages aussi

un cavallero

la piste devient de plus en plus cabossée

les cochons nous saluent

Nous arrivons au petit village frontalier de Bethel. Le passage de la « migracion » se passe aussi facilement qu’à l’aller ; ici, on ne nous fait rien payer pour sortir du pays !

On retrouvera la même arnaqueuse au change mais cette fois on n’a pas le choix, il faut qu’on se débarrasse de nos quelques quetzals. Elle tient sa revanche et nous le fait bien comprendre en nous faisant un taux ultra pourri.

Il est temps de quitter notre chauffeur avec qui on a passé 3 jours très sympas. Ohzora El conductor nous aura montré plein de choses sur la vie ici au Guatemala et nous a été d’une grande aide. Gracias y Adios Amigo !

Comme à l’aller, pour retourner au Mexique il faut prendre la lancha.

On navigue sur el Rio Usumacinta pendant 10 km en longeant l’autre rive : le Mexique.

On accoste sur un îlot

puis on traverse un premier ponton flottant

Puis un deuxième. Ici au Guatemala il est 10h15. De l’autre côté c’est le Mexique où il 11h15 !

On arrive comme convenu au point de rendez.  Oui, mais- pas comme convenu !- il n y a personne pour nous recevoir !!!

On attend sur les bancs de l’office de lancha en mangeant des cacahuètes et en regardant la télé . Malheureusement nous devons subir le programme des employés : un film ultra violent de mafia coréenne et une émission sur les serpents, un vrai bonheur !

Au bout de 3/4 d’heure, les gars de l’agence arrivent. On espère le repas mais non, il faut enchaîner sur la prochaine visite : Yaxchilan. Vamos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.